reduire-cout-automobile-entreprise

Votre gestionnaire de parc automobile vous “épaule » aussi bien dans la gestion que dans le conseil concernant votre flotte automobile d’entreprise.

L’autopartage est-il une solution pérenne pour optimiser les coûts liés aux véhicules de société ? Comment diminuer la consommation d’énergie d’un parc automobile ? Par quels moyens optimiser les frais liés au véhicule ? Mettre en place une car policy ou encore suivre la gestion….

On vous donne 5 conseils pour réduire coûts flotte automobile entreprise.

5- L’autopartage pour optimiser les frais ?

optimiser-cout-véhicule-société-autopartage

Partager les frais ou du moins les optimiser. Acheter, ou louer, 1 véhicule au lieu de 2 ? 

C’est-à-dire que dans le cas d’un contrat LLD, même si le véhicule n’est utilisé qu’un jour sur deux, il faut savoir faire le calcul selon le kilométrage prévu par le contrat de location du véhicule. Il en est de même pour les frais liés à l’assurance. L’autopartage peut aussi être une bonne solution aux ZFE.

Dans le cas où la voiture, ou camionnette, n’est pas utilisée quotidiennement, il est incontournable, pour faire des économies, de ne pas immobiliser un véhicule. Pour optimiser son utilisation, un planning d’utilisation est nécessaire mais pas forcément simple à mettre en place.

En effet, ce modèle a ses limites. Il induit que chacun des conducteurs soit aussi responsable que l’autre en ce qui concerne l’utilisation et l’entretien du véhicule. Cela induit que le salarié n’ait pas besoin du véhicule 7j/7 afin de créer un planning d’utilisation, d’honorer les rdv garages, de laisser le véhicule propre, de ne pas oublier de faire le plein etc… 

Pour cela, il est important de définir les règles d’utilisation du véhicule à travers une bonne car policy.

4- Mise en place d’une car policy

On appelle car policy la politique de mise à disposition de véhicule dans une entreprise. La première étape consiste à définir vos enjeux. À partir de là, vous pouvez rédiger une car policy en accord avec ceux-ci. Les questions à se poser sont par exemple : Est-ce que vous souhaitez améliorer votre bilan environnemental ? Est-ce que vous souhaitez réduire les coûts ? Est-ce que vos priorités sont les besoins de vos salariés ? Etc…

Quelle marque, quel modèle, quelle motorisation ou même quelle couleur… Bien choisir quel type de véhicule peut aussi être un casse-tête. Votre gestionnaire de parc vous conseille dans le type de véhicule à choisir pour votre société.

Bon à savoir : en fonction du type de véhicule choisit, le montant de la charge fiscale va différer.

Maintenant que vous avez défini ce que vous recherchez pour votre flotte et fixé votre objectif, vient la mise en application de la car policy. Celle-ci passe par une bonne communication interne, envers les conducteurs.

Communiquer, transmettre suffisamment d’informations et pourquoi pas même organiser des stages de conduite. Des conducteurs avertis et sensibilisés vous permettront, entre autres, de diminuer le coût total de possession du véhicule, le TCO.

mise-en-place-car-policy

3- Diminuer le coût total de possession

Dans un premier temps, il s’agit de calculer le coût de détention d’un véhicule TCO : propriétaire ou locataire de la flotte, contrats d’assurances, entretien des véhicules, émissions de CO2, certificat d’immatriculation, fiscalité, carburant, etc… Les éléments à prendre en compte sont nombreux et rendent le calcul de l’ensemble des frais liés à un véhicule plutôt complexe. Mais une fois chose faite, c’est un bon indicateur pour savoir sur quels points vous pouvez réaliser des économies.

diminuer-cout-entretien-vehicule-entreprise

Pour être encore plus précis vous pouvez aussi calculer le TCM “Total Cost of Mobility”, soit le coût total de la mobilité de votre entreprise : ensemble des achats directs et indirects liés à l’activité.

À partir de ces constats, vous pouvez déterminer quels postes demandent le plus de dépenses. Ainsi, vous pouvez mettre en place des actions pour diminuer, ou du moins stabiliser, les dépenses liées à la mobilité des salariés de votre société. À partir de là, vous pourrez ensuite optimiser les coûts engendrés par vos véhicules d’entreprise.

Ceci sera possible à condition d’effectuer une veille du secteur ainsi qu’un suivi régulier du parc automobile.

2- Consommer moins de carburant

Le coût de l’énergie est en forte hausse, il faut donc redoubler d’ingéniosité pour réussir à faire des économies sur la flotte automobile de l’entreprise.

Même si les flottes commencent à s’électrifier, la gestion du carburant reste un paramètre déterminant dans les dépenses liées aux véhicules de société. D’autant plus que les VP, ou VU, électrifiés ont tendance à augmenter les dépenses de la flotte dans certains cas.

La consommation de carburant est aussi l’un des paramètres les plus faciles à maîtriser. Pour ce faire, il existe différents dispositifs à appliquer pour gérer le carburant de son parc automobile. Les cartes carburant constituent un moyen plutôt simple et efficace. Elle a pour but de simplifier la gestion des frais mais il arrive parfois que son usage soit abusif. Son utilisation est à définir à travers la car policy : zone géographique, plafond de dépenses, saisie du kilométrage…

Le type de conduite des salariés est déterminant dans la consommation de carburant. Conduite rapide, freinage brusque… La différence de consommation de carburant peut aller jusqu’à 35% entre le « meilleur » et le « pire » conducteur.. ! 

Impliquer ses collaborateurs, les motiver avec un système de récompense ou encore les faire participer à des stages de conduite constituent des pistes de réflexion.

reduire-consommation-carburant

1- Suivre la gestion des coûts

gestion-flotte-automobile-mulhouse-strasbourg-lyon

Dernier point et pas des moindres, suivre la gestion de votre parc automobile de société. Celle-ci est facilitée par le calcul, en amont, du coût total de la mobilité de vos salariés, TCM. Grâce à ces données, vous pouvez analyser les points forts ainsi que les points faibles de votre budget. 

Pour un suivi régulier, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez le faire vous-même ou vous pouvez aussi choisir de déléguer et d’externaliser la gestion de votre parc.

Opter pour l’utilisation de la télématique est une troisième option, encore faut-il se dégager du temps pour analyser les données qui en ressortent. De plus, un logiciel ne remplace pas l’expertise humaine. Cela peut néanmoins être un appui de taille pour épauler un gestionnaire de parc.

Gestionnaire externe ou télématique, à vous de vous demander si ce type d’accompagnement peut être intéressant pour votre société. Par rapport à la gestion actuelle, quelle valeur ajoutée ? Quelles ressources internes prévoir ? Quelle logistique par rapport à votre activité ? Et enfin, est-ce intéressant d’un point de vue financier pour l’entreprise.

Aides à la conduite croissantes, électrification progressive, bonus d’achat en baisse, fiscalité de plus en plus dure pour les modèles thermiques, conditions de vente des véhicules neufs de moins en moins attractives… Puis des coûts secondaires liés à l’utilisation des véhicules comme les tarifs de péages qui ont augmenté de 8% en 2022 et dont la hausse continue en 2023 … dans tous les cas, les dépenses s’orientent à la hausse pour 2023. 

En revanche, vous pouvez mettre des actions en place pour maîtriser les hausses de budget concernant votre flotte. En suivant notamment les conseils énoncés dans cet article. 

Si vous souhaitez avoir un appui sur votre gestion, vous pouvez contacter votre gestionnaire de parc Cogytech et demander un diagnostic de votre flotte automobile.

Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact, par téléphone au 09 51 89 28 24 ou par mail contact@cogytech.com

Vous pouvez également passer nous voir pour discuter autour d’un café !
Nous répondrons avec plaisir à vos questions 🙂