Norme WLTP, le changement c’est maintenant

En 1992, le nouveau cycle de conduite européen (abréviation : NEDC) est entré en vigueur. Depuis cette date les valeurs de consommation et d’émissions des véhicules sont mesurées selon cette méthode. Cependant les conditions de cet essai en laboratoire présentent des incohérences pour rendre compte de manière réaliste de la consommation et des émissions.

Au 1er septembre 2018, le NEDC est remplacé par un nouveau cycle de conduite plus proche des conditions de conduite quotidiennes réelles appelé WLTP (« Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure).

Il est complété par un essai d’émissions, où la mesure des polluants s’effectuera directement dans la rue : RDE (Real Driving Emissions).

Les nouvelles procédures  permettent aux consommateurs de mieux connaître la consommation de carburant et les émissions de leur véhicule.

LE NEDC DEVIENT WLTP.

Des valeurs de consommation et d’émissions réalistes grâce à des conditions d’essai plus proches de la réalité d’utilisation des véhicules.

La nouvelle procédure de mesure WLTP se base sur des conditions réelles, donnant des valeurs plus proches de la réalité. Cela signifie des conditions d’essai et des vitesses redéfinies et notablement plus précises et plus élevées ainsi qu’une durée d’essai nettement plus longue (30 minutes au lieu de 20).

L’objectif est d’obtenir une indication plus précise des émissions de CO2, la nouvelle procédure d’essai prend en considération, comme auparavant, les équipements de série, mais porte également sur des véhicules équipés d’options. Cette approche se traduit par l’indication de deux valeurs pour chaque type de véhicule : la valeur de consommation normalisée la plus haute et la plus basse en fonction de l’aérodynamique, du poids et de la résistance au roulement.

Grâce à la procédure de mesure WLTP, vous serez en mesure de mieux estimer à l’avenir la consommation et les émissions de CO2 d’un véhicule. Dans le cas d’une configuration de véhicule précise en revanche, on indiquera directement la valeur normalisée correspondante.

La consommation quotidienne et les émissions de CO2 restent encore soumises aux conditions topographiques, climatiques et de conduite personnelle. L’état du trafic, la charge du véhicule ainsi que l’utilisation de la climatisation ont par exemple également un impact.

Une chose est sûre: les conditions d’essai sont plus réalistes de ce fait il faut s’attendre à des valeurs de CO2 et de consommation plus élevées ou à des autonomies plus réduites pour les véhicules électriques.

COMPARAISON WLTP ET NEDC.

Des différences concrètes existent entre l’ancienne et la nouvelle procédure d’essai.

Procédure d’essai NEDC WLTP
Durée de l’essai 20 min 30 min
Distance d’essai 11 km 23,2 km
Proportion de temps d’arrêt 25% 13%
Phases de l’essai urbain, extra-urbain, (mixte) Basse, moyenne, élevée, particulièrement élevée, (mixte) ; plus mode « City » pour les véhicules électriques et les véhicules Plug-in Hybrid
Vitesse moyenne : 34 km/h. maximale : 120 km/h. moyenne : 46,6 km/h. maximale : 131 km/h
Température de démarrage Moteur froid 20–30° C; (testé à 23 °C, corrigé à 14 °C) Moteur froid 14° C
Équipements en option Non pris en considération. Tous les équipements en options sont pris en compte par rapport à leur incidence sur l’aérodynamique, le poids et la résistance de roulement.

La Fiscalité

Le dispositif WLTP a été adopté à un niveau international, en revanche la fiscalité automobile restera spécifique à chaque pays. Le gouvernement à ajusté leur réglementation pour y intégrer la norme WLTP. La fiscalité des véhicules est impactée puisque basée sur les taux d’émissions de CO2.

Plus d’informations